[FR] Malok : Terra Incognita
Derniers sujets
» forum out ?
Sam 23 Jan - 2:42 par saelanvern

» henchs et compagnie
Lun 29 Juin - 8:37 par poiu

» NWN.ini
Mar 16 Juin - 21:56 par foofight

» Iso
Mar 3 Mar - 2:34 par foofight

» Bonne année
Lun 2 Fév - 3:49 par Van Reckling

» Le projet Q
Ven 23 Jan - 16:34 par foofight

» Missions Solo
Sam 6 Déc - 21:51 par foofight

» nouvelles maps 1.69
Ven 22 Aoû - 16:53 par saelanvern

» poules
Lun 11 Aoû - 12:32 par saelanvern

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Jeu 2 Fév - 18:36

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Statistiques
Nous avons 73 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est angelus_h

Nos membres ont posté un total de 3292 messages dans 554 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

(poème) une salve d'honeur tirée par-dessus l'épaule.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

M. k

avatar
Fantome
Fantome
par bhalthazar.

(« Telle une fleur dans un jardin de ronce, entre deux équations, j'écris quelques vers pour toi. » Ainsi est le monde. c'est signé LD.)

Une salve d’honneur tirée par-dessus l’épaule.

Le temps passe vite, sans regret.
Laissant derrière moi, mes souvenirs s’émietter.
Et je vois avec horreur la fin d’une amitié,
Jaillirent de mes malheurs et de rêves brisés.
Je ne désire pas. –mais c’est ainsi-.
Regarder mon triste travail, sans un bruit.
Sans un cri de douleur et de remord.
J’ai laissé à mon amour un bien triste sort.

Tout au fond de moi,
Je n’ai jamais cessé de t’aimer.
Je sais que tu ne me crois pas.
Et libre à toi de le penser.
Bien sûr, je ne t’appelle pas.
Bien sûr, je ne t’écris pas.
Mais je te jure sur ma vie ratée,
Que pas une seule fois je ne t’ai oublié.

…quelques mots pour toi, griffonnés…
…quelques vers maladroits, mal formulés…

Je termine mon écrit un peu rapidement.
Et pour cause, je le termine en pleurant.
Comme quoi, quelque part, rien n’a changé.
Je crois que je t’aime encore, et toi ? Qui sait…

LD

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum