[FR] Malok : Terra Incognita
Derniers sujets
» forum out ?
Sam 23 Jan - 2:42 par saelanvern

» henchs et compagnie
Lun 29 Juin - 8:37 par poiu

» NWN.ini
Mar 16 Juin - 21:56 par foofight

» Iso
Mar 3 Mar - 2:34 par foofight

» Bonne année
Lun 2 Fév - 3:49 par Van Reckling

» Le projet Q
Ven 23 Jan - 16:34 par foofight

» Missions Solo
Sam 6 Déc - 21:51 par foofight

» nouvelles maps 1.69
Ven 22 Aoû - 16:53 par saelanvern

» poules
Lun 11 Aoû - 12:32 par saelanvern

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Jeu 2 Fév - 18:36

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Statistiques
Nous avons 73 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est angelus_h

Nos membres ont posté un total de 3292 messages dans 554 sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ol zhahus h'uena... uns'aa! (BG de Vharcan D'lil Errdeghar)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

M. k

avatar
Fantome
Fantome
Prélude

statha d' natha ilythiiri a Vharcan D'lil Errdeghar

qu'ess d' natha zhennu sil'in fuma ilythiiri, Vharcan zhahus rosin gaer zhah mzild taga szithrel drasven.
lueth szithrel drasven p'luin, ol xunus naut noa jalbol d'lil plithut d' olt dazzan.

"wun l' dro, uss shlu'ta zuch detholar drill nind ph' neitar udos vel'uss vel'bolen detholar xuil..."


traduction des écrits trouvés par un Barde.

"Dans la vie, on a toujours le choix. Mais ce n'est jamais nous qui prenons les décisions.
Et cela commence dès votre naissance.
C'est comme ça me disait-on. J'ai la peau de cendre et les cheveux de neige.
J'aurais pu naître humain, ou nain...
Et cette possibilité prouve que, quelque part, quelqu'un en a décidé autrement. Quelqu’un a décidé à ma place.
Pourquoi ?
Pourquoi m’avoir emmener sur le chemin de la guerre et de la servitude? Où sont les belles journées d’un enfant humain ? Jouant avec d’autres…riant aux éclats….heureux.
Pourquoi ?
Qu’ais-je fais ?
Je veux vivre heureux!
Et pendant que ces enfants humains jouaient à leurs envies, je travaillais au son du fouet pour la matronne, ma mère.
Une enfance ils appellent ça. La mienne dura plus d’un siècle.
En cent ans, j’ai eu le temps d'apprendre à lire et à écrire entre deux taches ingrates. Je remercie Lloth de m’avoir accordé un soupçon d’intelligence.
Quand mon esprit se tourna vers la perfidie et la trahison, je me mis à emprunter sans permission des parchemins à la matronne.
Combien de fois avais-je vu ma mère, en plein rite érotique, envoyer dans l’au-delà ses partenaires ?
Entre deux soupires…entre deux cris de joie…un rayon…un seul rayon de lumière…et puis les soupires de ceux qui n’ont plus d’enveloppes matérielles jusqu’au silence qu’apporte leurs morts.
Tant d’incantations…
La magie me fascinait.

Mais je n’eu pas le temps d’achever ma formation. La guerre vint jusqu’à ma Maison. Les D’lil Errdeghar (Du Démon) étaient sur les terres d’une autre famille de drow, très puissante jadis.
Je revois encore clairement la scène, ou notre matronne s’accouplait avec le corps du prince agonisant des Sengeren (Seigneurs).
Le sang de mon père m’a donné le souvenir de son ultime souffle.

Car, c’est vrai. Je suis le fils du prince de la Maison Sengeren.
Et c’est pour cela que j’eu l’honneur d’être l’un des premiers à devoir défendre le palais.
Nos adversaires étaient les Sol d'lil orbb (Œil de l’araignée) et la Maison Vaen Khlurysten (Jugement dernier).

"harl xuat sievazhau udossa." ("ne nous sous estimez pas.")

La matronne de Sol d'lil orbb mourut à la suite de ses blessures, dans les geôles du palais. Quant à celle de Vaen Khlurysten, elle ne rendit son dernier souffle qu’après avoir était ravagé pour la vingt-et-unième fois.
C’est grâce à elle que j’ai goûté aux plaisirs de la reproduction. Même si c’était pour elle, un châtiment. Et c’est grâce à ses esclaves et à ses fils ainsi qu'à ceux de Sol d’lil orbb, que je pus m’exercer aux maniements des armes.
Alors, merci à vous, Vaen Khlurysten et Sol d’lil orbb.

Je pus enfin venger mon père.

J’avoue avoir eu du mal à approcher la matronne. Et à solliciter sa seule présence. Mais mes efforts n’ont pas étaient vains. Et quand j’eu le cœur de ma mère dans les mains, et que je le lui montrais avec fierté, je souriais.

J’étais heureux.

« Ussta Kaas Zhah Vharcan ! » (mon nom est vengeance !)
Ce fut les dernières paroles que ma mère entendit.

Et mon histoire commence.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum